Les deux candidats impliqués et la "nounou" sont déjà partis :

Affaire des "Anges" : deux jours de tensions, et un tournage finalement annulé


Publié / Actualisé
Après l'agression de Joé Bédier et de sa famille à l'hôtel Mercure Créolia (Saint-Denis) ce dimanche 10 janvier 2021 par des "Anges" de la télé-réalié, trois personnes avaient été interpellées. Parmi elles, deux candidats et la nourrice de leur enfant. Tous trois ont été évincés par la production de l'émission et sont repartis vers la Métropole ce lundi dans la soirée. Mais avant même qu'ils ne décollent, coup de théâtre : après avoir annoncé dans un premier temps que le tournage serait maintenu après le départ de ces trois personnes, la production a finalement décidé d'annuler l'émission pour plus de sérénité. Les "Vacances des Anges" ne seront donc pas tournées à La Réunion. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Après l'agression de Joé Bédier et de sa famille à l'hôtel Mercure Créolia (Saint-Denis) ce dimanche 10 janvier 2021 par des "Anges" de la télé-réalié, trois personnes avaient été interpellées. Parmi elles, deux candidats et la nourrice de leur enfant. Tous trois ont été évincés par la production de l'émission et sont repartis vers la Métropole ce lundi dans la soirée. Mais avant même qu'ils ne décollent, coup de théâtre : après avoir annoncé dans un premier temps que le tournage serait maintenu après le départ de ces trois personnes, la production a finalement décidé d'annuler l'émission pour plus de sérénité. Les "Vacances des Anges" ne seront donc pas tournées à La Réunion. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Est-ce un épilogue qui s'amorce ? Après deux jours de tensions suite à la violente altercation qui a opposé des candidats de télé-réalité et le maire de Saint-André, la production des "Anges" coupe tout. Le tournage n'aura finalement pas lieu et tous les candidats devraient prochainement quitter l'île.

- Coup de théâtre -

C'est un revers inattendu et totalement à l'encontre de ce qui avait été annoncé plus tôt dans la journée. La production estimait qu'une fois les candidats impliqués écartés, il n'y avait pas de raison valable d'arrêter l'émission. "Il s'agit d'un comportement marginal qui s'est déroulé en-dehors du tournage, sanctionner les autres candidats, ce serait injuste" avait indiqué La Grosse Equipe à Imaz Press Réunion, ajoutant que de nombreux emplois, y compris locaux, étaient en jeu.

En fin de journée ce lundi, alors que les trois personnes impliquées étaient sur le départ, la production a changé d'avis. "Le tournage de l'émission n'ayant pas encore démarré, La Grosse Equipe annonce que la nouvelle émission "Les Vacances des Anges" ne sera finalement pas produite sur l'île de La Réunion" a indiqué la production par voie de communiqué. 

"À la suite du récent incident, extérieur au tournage de l'émission "Les Vacances des Anges", La Grosse Equipe constate que les conditions de sérénité ne sont plus réunies pour permettre un tournage de l'émission sur l'île de la Réunion" a ajouté la production. Son président, Antoine Henriquet, s'est dit "consterné et attristé par l'injustice de cette polémique qui nous a profondément blessés".

Une pétition avait été lancée dès ce dimanche réclamant l'annulation pure et simple du tournage à La Réunion. Celle-ci compte plus de 14.000 signatures. Bien que la production se soit montrée sereine dans un premier temps, les nombreuses protestations semblent avoir eu raison de l'émission. Plusieurs élus notamment avaient demandé que le tournage n'ait pas lieu.

- Les Anges s'envolent -

Si la production avait d'abord annoncé l'éviction des trois personnes impliquées dans la bagarre, elle n'a pas attendu de voir si leur départ ferait effet. Et avant même que trois "Anges" décollent, la Grosse Equipe avait envoyé son communiqué officialisant l'annulation du tournage.

Ce lundi 11 janvier en effet, les deux candidats impliqués dans la bagarre à l'hôtel Créolia ont quitté La Réunion, ainsi que la nourrice de leur enfant. Tous les quatre - incluant la petite fille - sont repartis dans un vol programmé à 21h30.

Ils sont les agresseurs présumés de Joé Bédier et de sa famille. Ce dimanche, alors que le maire de Saint-André fêtait l'anniversaire de sa petite-fille à l'hôtel Créolia, il aurait été pris à partie par des candidats de l'émission Les Anges de la télé-réalité.

Le ton est rapidement monté et les protagonistes en sont venus aux mains. Joé Bédier indique avoir reçu plusieurs coups tandis que sa femme a été plaquée au sol. Une agression unanimement condamnée par la classe politique réunionnaise. En cause : une histoire de photos non consenties. Le couple de candidats - appelés Ricardo et Nehuda - aurait cru que la famille de Joé Bédier les prenait en photo, ainsi que leur fille. La nourrice a alors demandé à la tablée de cesser. Les Bédier ont nié en bloc avoir tenté de photographier les stars à leur insu, affirmant ne même pas les connaître.

Cet incident a aussi impacté un salarié de l'hôtel Créolia. Pour mettre fin à cette violente bagarre, le responsable de la restauration de l'établissement, âgé d'une trentaine d'années, a tenté de s'interposer. Celui-ci s'est pris des coups à la tête et dans les côtes, a indiqué la CGTR Hôtel Créolia à Imaz Press Réunion.

Les trois membres de l'émission impliqués ont été interpellés, et ont passé la nuit en garde à vue. Ce lundi 11 janvier, ils ont tous trois été remis en liberté. "L'enquête se poursuit, évidemment" a indiqué le procureur de Saint-Denis, Eric Tuffery, à Imaz Press Réunion.

- De vives protestations -

L'annulation du tournage semble coïncider avec la montée des tensions, observée dès ce dimanche en fin de soirée. La décision de se séparer des candidats impliqués dans la bagarre n'a que partiellement calmé les esprits. L'incident a en effet rappelé que la présence de stars déconnectées du monde réel sur une île gangrénée par le chômage ne passe pas.

Ainsi ce lundi 11 janvier en fin d'après-midi, des dizaines de personnes se sont rassemblées devant la villa dans laquelle devait commencer prochainement le tournage de l'émission, pour réclamer son annulation. La villa, située sur la côte ouest, était vide à ce moment-là.

Pacifiques, les personnes rassemblées ont cependant été repoussées dans le calme par les gendarmes présents en nombre sur place. Sur une vidéo filmée en direct par le QG Zazalé, on aperçoit une quinzaine de gendarmes et plusieurs véhicules stationnés autour de la villa.

Un peu de lecture po sat i konpran pa akoz 10000moun i vé pa i tourn sa La Rényon : Télé réalité: influence sur la morale, véhicule de désir de célébrité, individualisme, compétitivité, renoncement à l'intimité, baissé des résultats scolaires... www.slate.fr/story/160213/television-tele-realite-anges-marseillais-chtis-influence-jeunes-divertissement-valeurs-stereotypes-intimite%3famp >"En 2013, le CSA songeait à interdire ces programmes avant 22h." >"La télé-réalité peut ainsi être instrumentalisée pour transmettre un message et influer sur la morale adoptée par une société." >"Alors quand on sait que 42% des jeunes de 15 à 24 ans en France suivent "Les Anges" sur NRJ12, il convient de sortir la télé-réalité de son statut de simple divertissement pour l’envisager comme ce qu’elle est réellement: un phénomène de société véhiculant et diffusant des croyances normatives puissantes." >"de nombreuses études montrent l’universalité de ce phénomène: pour Brad Gorham de l’université de Syracuse, la télé-réalité a des effets visibles sur les comportements en société. Et Philip Ross, dans un article de l'International Science Times, explique que ces programmes ont un impact préjudiciable sur les perceptions du monde de celles et ceux qui les regardent." >"Selon le psychologue Jean-Yves Flament, des conduites très particulières sont valorisées dans ce type d’émission. Il y a bien sûr le désir de célébrité qui anime toutes les candidates et tous les candidats, mais également l’individualisme, la compétitivité et le renoncement à toute forme d’intimité." >"Son étude démontre par ailleurs que l’addiction aux émissions de télé-réalité provoque une baisse notable des performances scolaires." >"Plusieurs études du CSA publiées en 2016 confirment que ces programmes "sont particulièrement vecteurs de stéréotypes, que ce soit par les profils mis en scène ou par les rapports hommes-femmes qui y sont présentés"." >"Tels sont les standards véhiculés par ces émissions qui séduisent tant les jeunes: l’ignorance est normalisée, la culture est rendue chose étrange et la réussite mesurable au pognon que l'on ramasse. L’égalité femmes-hommes est bafouée jusqu’à l’indécence, et le droit à l’intimité est nié."

Publiée par QG Zazalé - Gilets Jaunes sur Lundi 11 janvier 2021

 

- Doutes (levés) autour du financement de l'émission -

Autres sources de tensions, le financement de l'émission. Face au bad buzz provoqué par l'agression de Joé Bédier, les questions des éventuels partenariats sont revenues en bloc. L'occasion pour ceux qui étaient pointés du doigt de démentir tout financement. Ainsi, l'IRT a été le premier à dégainer : "nous dénonçons fermement les faits de violence survenus ce jour au sein du restaurant d’un établissement hôtelier du nord de l’île, impliquant un de nos maires, sa famille, d'autres clients et mettant à mal le personnel de l'établissement. (…) Nous rappelons que l'IRT n'est pas partenaire de l'émission de téléréalité prévue en tournage sur l'île et impliquant certains des protagonistes de l'altercation".

Contacté par Imaz Press Réunion, l'IRT persiste et signe : "nous ne sommes partenaires avec les Anges à aucun niveau, ni financier, ni rien". Quant au coup de pub qui avait été fait en décembre avec plusieurs stars de télé-réalité sur l'île, rien à voir avec les Anges, rappelle l'IRT. Il s'agissait d'autres personnes, qui ne font pas partie du casting de l'émission.

La Région elle aussi a démenti tout financement, contrairement à ce qu'affirmaient des rumeurs assez persistantes. Répondant à une question d'Imaz Press Réunion, Didier Robert a rappelé "que la Région Réunion n'est pas partenaire de cette émission de téléréalité".

mm/www.ipreunion.com / [email protected]

   

7 Commentaire(s)

Frigidaire, Posté
Il faut maintenant espérer que NRJ12 arrête cette émission.
Missouk, Posté
Se dire que l'actualité à la Réunion ne tourne à peu près qu'autour de cette pitoyable émission... Cela ne va pas empêcher les téléspectateurs de continuer à regarder ces émissions stupides. Pendant ce temps, nos agriculteurs attendent impatiemment que tombe un peu d'eau, nos chômeurs dont de nombreux jeunes attendent un boulot, et effectivement, comme le signale Alain, PHILIPPOT se promène sur notre île en déversant ses idées extrémistes et racistes.
THOR, Posté
Beaucoup de bruit pour rien.........dixit Shakespeare ! bon si çà fait vendre....dommage cependant que sur les réseaux la haine anti-zoreilles se développent !
Pascal, Posté
T'es laide réalité....
Esmee974, Posté
pas d'autres sujet d'actualité ???On a donné un os à ronger aux gens et les voilà content...
Alain, Posté
Et pendant ce temps, Philippot vaque....est il moins dangereux que "les anges"?Il faut écouter in extenso la vidéo de QG Zazalé pour bien saisir le message raciste....fachos de tous les pays, unissez vous, la route est libre....Demain, à chaque fois qu'un réunionnais fera une connerie en France, on le met dans un avion direction la kaz momon?Joé "fracassé", ok....Sa femme plaquée au sol? ok....quid des ITT?Joé protégé par des gardes du corps qui vont faire justice dans l'hÃ'tel si les flics ne les bloquent pas...wahou...tout va bien....joli buzz, calme toi Joe, le "bougnoule" est installé pour longtemps...
7AC, Posté
Excellente décision, sachez à présent que l'Ile de la Réunion n'est pas un dépotoir !