[LIVE] La préfecture annonce un plan "Orsec" pour sauver l'économie :

Covid-19 : 9 nouveaux cas annoncés pour 358 au total, un soignant testé positif en EHPAD


Publié / Actualisé
Ce mardi 7 avril 2020, 9 nouveaux cas de covid-19 sont confirmés à La Réunion, portant le total à 358 cas. Le nombre de patients en réanimation s'élève toujours à 4 personnes. Un soignant a été testé positif en EHPAD et des mesures de surveillance renforcée ont été prises. Le nombre de cas quotidiens continue donc à être ralenti sur l'île, pour autant le confinement ne doit pas se relâcher. Par ailleurs le préfet, le président du Département et le président de Région ont présenté les mesures économiques d'aides aux entreprises. "II s'agit de mettre en place un plan Orsec pour sauver notre économie" a indiqué le préfet. Toutes entreprises, même celles en difficulté avant l'épidémie sont "éligibles aux prêts garantis par l'Etat" a ajouté le préfet. Restez avec nous pour suivre en direct l'évolution de la crise sanitaire (Photo rb/www.ipreunion.com)
Ce mardi 7 avril 2020, 9 nouveaux cas de covid-19 sont confirmés à La Réunion, portant le total à 358 cas. Le nombre de patients en réanimation s'élève toujours à 4 personnes. Un soignant a été testé positif en EHPAD et des mesures de surveillance renforcée ont été prises. Le nombre de cas quotidiens continue donc à être ralenti sur l'île, pour autant le confinement ne doit pas se relâcher. Par ailleurs le préfet, le président du Département et le président de Région ont présenté les mesures économiques d'aides aux entreprises. "II s'agit de mettre en place un plan Orsec pour sauver notre économie" a indiqué le préfet. Toutes entreprises, même celles en difficulté avant l'épidémie sont "éligibles aux prêts garantis par l'Etat" a ajouté le préfet. Restez avec nous pour suivre en direct l'évolution de la crise sanitaire (Photo rb/www.ipreunion.com)

Le préfet, le président de la région et le président du département ont fait le point sur les mesures économiques à La Réunion :

Ce qu'il faut retenir

La Réunion compte 358 cas de covid-19 avec 9 nouveaux cas annoncés ce mardi

• Un soignant a été testé positif en EHPAD annonce l'ARS dans la soirée, des mesures de surveillance renforcée ont été prises

• Une attestation est désormais obligatoire pour entrer sur le territoire français et voyager entre la Métropole et l'Outre-mer

• Mayotte compte 171 cas en tout, dont 6 femmes enceintes

• A Maurice 244 personnes sont contaminées. Sept personnes sont décédées depuis le début de l'épidémie

Neuf personnes en quatorzaine stricte ont quitté leur hôtel sans autorisation, des sanctions ont été prises

• Une carte de localisation des cas a fuité. L'ARS a confirmé son authenticité mais a recommandé la plus grande prudence, car elle ne reflète pas de "zones d'exposition à risque"

• L'ARS a reçu un stock de 160.000 masques pour les professionnels de santé

• En France, le bilan s'alourdit et le pays a passé la barre des 10.000 décès : on compte désormais 10.328 morts depuis le début de l'épidémie

• Dans le monde on recense plus d'1,3 million de cas et près de 73.000 morts.

• Depuis ce lundi, les attestations de déplacement sur smartphone sont mises en place

 

  • IPR

    Ce live est à présent terminé. Merci d'être restés avec nous, merci d'être restés chez vous

    A demain pour un nouveau suivi en direct de la crise sanitaire

    Bonne soirée, prenez soin de vous

     

  • IPR

    Attestation obligatoire pour entrer sur le territoire français et entre la Métropole et les Outre-mer

    A partir de ce mercredi 8 avril, une attestation est obligatoirement pour entrer sur le territoire français.

    Trois attestations différentes ont été mises en ligne sur le site du ministère : pour un voyage depuis l’étranger vers la France métropolitaine, pour un déplacement depuis l’étranger vers une collectivité d’Outre-mer, mais aussi pour un déplacement de la France métropolitaine vers les Outre-mer.

  • IPR

    Un soignant testé positif en EHPAD

    Un soignant d’un EHPAD a été testé positif au COVID 19 ce jour, annonce l'ARS.

    Les mesures de prévention ont été immédiatement rappelées aux personnels :
    - Port du masque
    - Hygiène des mains et des locaux
    - Mesure de la température de tous les personnels devant intervenir à partir de ce soir.

    La surveillance médicale et infirmière de tous les résidents est également renforcée dès ce soir, et les personnels, sujets contacts du soignant confirmé, ont été remplacés.

    Aucun autre soignant, ou personnel, n’est actuellement confirmé positif au COVID. Aucun résident n’a été dépisté positif au COVID depuis l’apparition de la maladie à La Réunion, ni ne présente ce soir de signes évocateurs d’une infection COVID.

    Pour autant, au regard de la fragilité des personnes accueillies en EHPAD, et des risques de contagion en établissement, l’ARS s’est assurée de la mise en œuvre, dès ce mercredi 08 avril 2020, d’un dépistage systématique de tous les personnels et résidents. Le CHU diligentera une équipe de prélèvement pour des résultats attendus dans la journée du 8 avril 2020.

    Les familles des résidents sont prévenues individuellement par les équipes de l’EHPAD à compter de ce soir. Un soutien psychologique à l’égard des résidents, des familles et des personnels sera également mis en place dès le mercredi 8 avril.

    En cas de confirmation d’autres cas de COVID, l’ARS s’assurera avec l’établissement :
    - de l’hospitalisation immédiate de tout résident dépisté positif au COVID
    - du renforcement des équipes, et de la mise en quatorzaine de tout personnel sujet contact
    - et d’une surveillance médicale renforcée pour l’ensemble des professionnels et des résidents.

    L’ARS s’engage, avec l’établissement, à rendre compte au fur et à mesure de toute évolution de la situation.

  • IPR

    La barre des 10.000 morts a été franchie en France

    607 nouveaux décès à l'hôpital ont été annoncés ce mardi 7 avril.

    La France compte donc 10.328 morts du covid-19, EHPAD compris, depuis le début de l'épidémie.

  • IPR

    Mayotte : Médecins du Monde alerte sur les conséquences du covid-19 pour les plus vulnérables

    A Mayotte, la délégation Médecins du Monde Océan Indien s'inquiète des conséquences de l'épidémie du Covid-19 qui vient se superposer à d'autres problématiques liées à la grande précarité qui sévit dans le département.

    "Pour pallier cette situation, la délégation Médecins du Monde Océan Indien demande :

    Une action coordonnée, collective et simultanée regroupant tous les acteurs institutionnels (rectorat, ARS, forces de l’ordre et militaires …) et associatifs du département avec l’accord et l’impulsion de la préfecture afin de garantir des conditions de distribution alimentaire équitable auprès des plus vulnérables.

    A la préfecture ainsi qu’aux acteurs gestionnaires des points de distribution d’eau d’assurer la fourniture d’eau gratuite et, afin de limiter les rassemblements de population de façon permanente, en utilisant les moyens techniques disponibles : Rampes de distribution, Bladders/réservoirs d’eau, Citernes mobiles…) et l’ouverture des sanitaires des bâtiments publics  à toutes et tous."

    La suite de leur communiqué est à lire ici.

  • IPR

    9 nouveaux cas confirmés, 358 au total

    La préfecture et l'Agence Régionale de Santé confirment 9 nouveaux cas de coronavirus COVID-19 à La Réunion, ce mardi 7 avril à 15h00, soit au total 358 cas depuis l’apparition  du premier cas le 11 mars 2020.

    330 cas ont fait l'objet d'investigations : 248 cas importés, 60 secondaires et 22 autochtones. Les cas importés représentent 73% des cas.

    Quatre patients sont en service de réanimation.

    40 personnels soignants sont contaminés, dont 2 autochtones.

    Près de 2.250 personnes sont considérées comme des cas contact.

  • IPR

    "La prochaine campagne sucrière s'annonce difficile"

    "Avec la Chambre d'Agriculture nous réfléchissons déjà, en effet la prochaine campagne sucrière s'annonce difficile, heureusement que nous n'avons pas connu de cyclone" indique Cyrille Melchior, qui reste "optimiste" : "certes on peut se poser des questions mais je sais qu'on trouvera les bonnes réponses".

  • IPR

    Le chantier de la NRL forcément impacté par la crise

    "Ce chantier est aujourd'hui à l'arrêt comme tous les chantiers régionaux" déclare Dider Robert.

    Des discussions auront lieu avec le groupement pour établir un "travail d'anticipation" et "être certains que nous pourrons rebondir très rapidement".

  • IPR

    "Trop tôt" pour établir combien d'entreprises sont impactées directement par la crise

    "Il est encore trop tôt" pour estimer le nombre d'entreprises qui sont en difficulté voire celles qui auraient fermé, indique Jacques Billant.

    Les salaires ont été payés "en dehors de quelques situations que nous avons prises en charge" déclare le préfet.

  • IPR

    "Toutes les entreprises, en difficulté ou non avant la crise, sont concernées par les mesures économiques de l'Etat" indique le préfet.

    Celles-ci sont toutes éligibles.

  • IPR

    Des nouvelles échéances pour les entreprises qui ne pourront pas payer leurs cotisations

    Si au moment de faire face au paiement des cotisations, les entreprises ne sont pas en mesure de payer, "de nouveaux échéanciers pourront être mis en place, c'est ce que nous avions fait lors de la crise sociale de fin 2018, cela avait bien fonctionné, le dispositif sera naturellement reconduit" indique le préfet.

  • IPR

    15.000 paniers frais commandés aux agriculteurs par le Département

    Cyrille Melchior "rend hommage à votre engagement" en s'adressant aux personnels soignants

    Le Département reste "mobilisé dans ses compétences propres" à savoir l'urgence sociale. 41 millions d'euros ont déjà été injectés via un pacte social et solidaire. Le pouvoir d'achat est une préoccupation, indique le président du Conseil départemental. "J'ai demandé au préfet de vérifier que les prix n'augmentent pas comme on a pu le constater."

    Cela passe aussi par "l'octroi d'aides", "ces aides participent à l'activité économique".

    Cyrille Melchior pense aussi "aux agriculteurs" : "près de 15.000 colis pour 2 millions d'euros sont injectés par le Département pour permettre aux producteurs d'écouler leur production".

  • IPR

    "Nous avons validé une première enveloppe de 50 millions d'euros", déclare Didier Robert

    'Il faut répondre à l'urgence, il faut que les entreprises puissent passer ce moment de paiement des salaires et des loyers pour avancer".

    Une vingtaine de millions d'euros correspond à une aide de 2.500 euros pour les entreprises qui ont un chiffre d'affaires inférieur à 500.000 euros.

    Didier Robert annonce une "avance sur trésorerie" de 10 millions d'euros pour permettre aux entreprises de continuer à avancer.

    Pour l'ensemble des entreprises, un "fonds de rebond" est envisagé à hauteur de 20 à 25 millions d'euros pour permettre aux entreprises de préparer un fonds de roulement et entrevoir de nouveaux investissements.

  • IPR

    "Nous nous engageons dans un plan de continuité de l'économie réunionnaise"

    Des analyses peuvent être faites au cas par cas pour les entreprises qui sont dans une démarche de régularisation. "Cotiser est un acte de solidarité nationale pour redistribuer l'effort collectif" indique Jacques Billant.

    Les entreprises peuvent obtenir une trésorerie nouvelle, faute d'activité "pour préparer la sortie de crise", cela passe par des prêts de l'Etat. Un dispositif est mis en place pour financer les entreprises à hauteur de 300 milliards d'euros pour une mise en place future. Ce n'est pas encore le cas, "j'y travaille activement" indique Jacques Billant.

    "Nous nous engageons dans un plan de continuité de l'économie réunionnaise, un plan de type orsec pour organiser et relancer la consommation. "

  • IPR

    Le préfet rappelle les mesures mises en place par l'Etat

    La baisse du nombre de cas ne doit "en aucun cas se traduire par un relâchement et le combat est loin d'être gagné" déclare le préfet.

    La situation est difficile pour les entreprises, l'Etat a donc mis en place des mesures économiques pour les soutenir. D'où "le dispositif exceptionnel de chômage partiel", rappelle Jacques Billant. 100% du salaire pour les salariés au SMIC est versé, et 80% du salaire pour ceux supérieurs au SMIC.

    A La Réunion, un tiers des entreprises ont mobilisé ce dispositif pour près de 50.000 de salariés privés. "A ce jour, il n'y a pas eu de refus de la part des services de l'Etat à La Réunion".

    Le préfet rappelle aussi le report des cotisations sociales et fiscales des mois de mars et avril, les organismes sociaux ont mis en place ce dispositif. Fin mars : 30 millions de préservations de la trésorerie correspondent aux entreprises réunionnaises. A ce stade, la TVA reste due dans les conditions habituelles. Pour les travailleurs indépendants, les cotisations n'ont pas été prélevées en mars et ne le seront pas en avril, elles seront reportées sur les mois à venir.

    Le remboursement des prêts professionnels est également décalé de 6 mois, ce qui correspond aux prêts et aux contrats de crédit-bail.

    Les entreprises peuvent aussi reporter le loyer pendant la période de crise, les propriétaires-bailleurs sont appelés à mettre en place cette mesure, eux-mêmes peuvent profiter du décalage de 6 mois pour les prêts bancaires

    Des enveloppes de 1.500 euros par entreprise sont aussi débloquées comme aide de l'Etat. Sont concernées les TPE, les indépendants, les micro-entreprises et les professions libérales avec 10 salariés ou plus. En bénéficient les sociétés qui ont eu l'obligation de fermer depuis le 14 mars. Les autres ont subi une baisse de 50% de leur chiffre d'affaires entre mars 2019 et mars 2020. Il faut se rendre sur son espace personnel sur le site des impôts pour en profiter.

  • IPR

    INFOGRAPHIE. Ralentissement du nombre de cas à La Réunion, le confinement reste capital

    Les autorités sanitaires le disent et le répètent : la courbe de La Réunion n'est pas et n'a jamais été exponentielle. Face à d'autres pays qui ont vu leur nombre de cas exploser au fur et à mesure des jours, la courbe de La Réunion, elle, reste plutôt linéaire, comme on peut le constater sur cette infographie d'Imaz Press :

     

     

    Depuis le 3 avril, le nombre de cas quotidiens est ralenti. La Réunion avait connu un pic inquiétant le 28 mars dernier avec 38 cas annoncés en une journée. Depuis le bilan est resté fluctuant avec un nombre de cas situé entre 20 et 30 malades. Le 1er avril a fait exception avec un nouveau dépassement de la barre des 30 : 34 cas ont été confirmés ce jour-là.

    Depuis le nombre de cas se stabilise, on parle alors d'une "évolution en plateau" c'est-à-dire que la courbe réunionnaise s'aplatit. Ces derniers jours, la préfecture a annoncé 13 nouveaux cas, puis 10 nouveaux cas et enfin ce lundi 6 avril : seulement 5 nouveaux cas.

    Toutes les explications par ici.

  • IPR

    Les FAZSOI continuent leur mission à Mayotte par avion

    Depuis le 25 mars dernier, les FAZSOI sont déployés pour apporter leur assistance aux territoires de l'Océan indien. Ils viennent, ce mardi 7 avril, de livrer un fret à Mayotte par voie aérienne. 

    "Comme annoncé par le général Yves Métayer, commandant supérieur des forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (COMSUP FAZSOI), les FAZSOI poursuivent leur mission et s’inscrivent depuis le 25 mars 2020 dans l’opération Résilience par diverses actions. Après avoir acheminé une citerne de 20 000 litres d’oxygène liquide et 1 000 litres d’alcool pur à Mayotte par voie maritime, c’est cette fois-ci par le biais de leur vecteur aérien, le CASA, que les FAZSOI ont apporté ce mardi 07 avril 2020 leur aide et leur soutien à la population française en cette période de crise."
     
  • IPR

    Mascarin va distribuer des chocolats aux personnels soignants

    Le chocolatier réunionnais Mascarin annonce, ce mardi 7 avril, la distribution de plus de 400 oeufs en chocolat à destination des soignants du Centre Hospitalier Felix Guyon et du Centre Hospitalier Universitaire Sud Réunion. Un geste pour célébrer Pâques, qui aura lieu ce dimanche, mais aussi et surtout remercier les personnels de santé de leurs efforts en cette période de crise sanitaire. La livraison aura lieu vendredi 10 avril.

  • IPR

    857 cas de covid-19 dans la zone océan Indien

    Le nombre de cas dans la zone océan Indien s'approche dangereusement du cap des 1000 cas de covid-19, avec 857 cas en tout pour le moment.

    La Réunion est toujours devant avec 349 cas avérés, bien que le nombre de cas quotidiens semble ralenti. A Maurice, le bilan continue de s'alourdir : 244 cas sont avérés. Mayotte voit également son bilan monter rapidement avec 171 cas dont 6 femmes enceintes. A Madagascar, la situation sanitaire inquiète les autorités en raison de la grande pauvreté du pays. Les Seychelles de leur côté prennent des mesures de surveillance maritime pour renforcer le confinement, alors qu'un 11ème cas été confirmé.

    Avec 7 décès à Maurice et 2 à Mayotte, la zone océan Indien compte également 9 morts du covid-19.

    Tous les détails ici.

  • IPR

    Canal+ met en garde contre les arnaques

    "Alerte phishing : soyez prudent, des mails frauduleux circulent" avertit Canal+ dans un mail envoyé à ses abonnés

    Le groupe télé rappelle qu'il "ne vous demande pas de mettre à jour vos coordonnées bancaires ou de communiquer vos numéros de carte bancaire par email".

    Canal+ souligne "si vous devez régler une facture il convient d'utiliser les canaux habituels soit par téléphone au 1057 ou via  le site canalplus-reunion.com en vous connectant à votre espace abonné.Si vous avez un doute sur une communication contactez votre service client au 1057".

  • IPR

    Le préfet, le président du Département et le président de Région présenteront à 17h ce soir les mesures économiques d'aides aux entreprises.

    Ils feront le point sur les mesures économiques mises en œuvre à La Réunion pour soutenir les entreprises impactées par la crise sanitaire, ce mardi 07 avril à 17h00 à l’hôtel de préfecture.

     

     

  • IPR

    A La Réunion : ce dimanche à 20h faites un maximum de bruit pour les soignants

    A 20 heures ce dimanche 12 avril 2020 toute La Réunion est invitée à faire un maximum de bruit pour dire merci aux soignants. "Feux d'artifices, casseroles, instruments de musique ou simples applaudissements... peu importe. L'idée est de se manifester pour dire merci à tout le personnel soignant de l'île qui prend des risques qui est fatigué et pas très aidé par le gouvernement" souligne l'auteure de cet appel qui est aussi l'épouse d'un urgentiste

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Un concours de dessin organisé par le centre universitaire hospitalier pour dire merci aux soignants

    Ils sont médecins, infirmiers, ambulanciers mais aussi policiers, pompiers, agents d’entretien, …  Ces femmes et ces hommes sont en premières lignes dans la crise sanitaire qui nous frappe et font preuve de beaucoup de courage. Le concours "un dessin, un sourire pour l’hôpital" lancé par le CHU a pour objectif de proposer une occupation aux enfants tout en apportant un peu de gaieté à l’hôpital.

    "Nous avons de grands murs blancs à colorier"  note le CHU. A leur échelle, les enfants participeront et apporteront un grand soutien au personnel hospitalier. Crayons de couleurs, collage, peinture, ou feutres tout est possible ! Tous sont alors invités à laisser libre court à leur imagination pour soutenir ces héros du quotidien, qui luttent sans cesse."Nous recevons de nombreux et magnifiques dessins qui nous touchent beaucoup !"  explique le personnel soignant.

    Ce concours est donc ouvert jusqu'à la fin du confinement afin de donner des petites notes d'espoir colorées aux soignants.

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Saint-Denis : les policies contrôlent les attestations de sortie

    La police procède à pluseurs contrôles dans les rues de Saint-Denis. Les automobilistes et les piétons doivent présenter eurs dérogations et attestations de sortie

    Regardez

  • IPR

    Saint-André rappelle que les attroupements sont interdits

    Dans un communiqué publié ce mardi matin 7 avril 2020, la mairie de Saint-André rappelle que D"depuis le 1er avril 2020, les attroupements aux abords des commerces de proximité et autres établissements de débits de boissons sont interdits". Cette décision "d'interdire la consommation "sur place" de boissons, prise par le maire Jean-Paul Virapoullé dans le cadre du plan communal de lutte contre le covid-19" note la commune

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Art' Gadiamb : La Réunion a d'incroyables talents en ligne

    Pour sa 4ème édition, un peu de nouveauté ! Suite au confinement, le concours annuel Art' Gadiamb se déroulera en ligne dans son intégralité à partir du 6 avril. Comme chaque année, les étudiants de la licence professionnelle métiers de la communication de l'université de La Réunion sont à la recherche de nouveaux talents. C'est un concours accessible à tous et qui porte sur quatre catégories : le chant, la danse, la catégorie hybride " grain de folie" et le mix Dj

    Ce concours se veut créatif et ouvert à toute proposition. Pour les catégories les candidats doivent envoyer une vidéo, de 2’30 maximum, dans laquelle ils se filment pour dévoiler leur talent. La compétition se déroulera en majeure partie via Facebook, où les internautes voteront pour leur candidat préféré.

    "C’est une belle occasion pour les participants de montrer de quoi ils sont capables, et de se faire connaître dans le milieu artistique" notent les organisateurs. Chaque lundi les vidéos qui candidatent à une catégorie seront postées sur la page Facebook d’Art’ Gadiamb, et ce jusqu’au 27 avril.

    Les votes s’étalent ensuite sur quatre semaines. Il suffit d’aller réagir sur la vidéo de son favori, un nombre de points est attribué selon le type de réaction (j’aime, j’adore et waouh). Les 3 candidats qui obtiendront le plus de points accéderont à la finale.

    Au total, 12 vidéos seront sélectionnées pour participer à la finale. Elle se déroulera à l’université de la Réunion via une retranscription en direct sur la page Facebook, pour respecter l’esprit du concours 100% en ligne.

    Plus d'informations ici

  • IPR

    L'Orkès Tamarin i Rest la Caz : 25 musiciens amateurs pour un concert à distance

    Créé à la Possession, l'orchestre Tamarin est composé de 25 musiciens amateurs qui viennent de toute l'île, pour se retrouver en musique. Confinés, éloignés mais au diapason ! Les musiciens de l'Orchestre Tamarin suivent très sérieusement le mot d'ordre #RestZotCaz. Mais, ils ont mêlé leurs instruments à distance pour interpréter un extrait du film "La vie est belle". Un message d'espoir pour tous aujourd'hui.

    Plus d'informations dans notre article

  • IPR

    Réunion-Chine : Une route de la solidarité à double sens

    La Fédération des associations chinoises de La Réunion (FAC-Réunion) monte des actions de solidarité permettant de livrer des masques au personnel soignant de La Réunion. Grâce à cette mobilisation, 25.000 masques ont été acheminés sur l'île.

    En février dernier, alors que la Chine était frappée de plein fouet par la crise du COVID-19, la FAC-Réunion s'était mobilisée afin d'y acheminer plusieurs colis. Une solidarité à double sens dont se réjouit la FAC-Réunion.

    Plus d'informations à lire dans notre article

  • IPR

    4e semaine de confinement et la France encore dans le dur avec près de 9.000 morts

    La France est entrée mardi dans sa quatrième semaine de confinement pour lutter contre le coronavirus, mais elle est loin d'être encore au bout de ses peines, avec près de 9.000 morts et en dépit de quelques lueurs d'espoir.

    Après tant de jours d'un confinement inédit sur tout le territoire national, pas question de relâcher les efforts faits jusqu'à présent pour lutter contre l'épidémie, a prévenu lundi soir le gouvernement. Avec les beaux jours qui reviennent et les vacances de Pâques qui ont débuté dans la zone C (Île-de-France et Occitanie), le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a demandé aux préfets "d'examiner au cas par cas" et en lien avec les maires la "nécessité de durcir les mesures", "là où des signes de laisser-aller se feraient jour".

    A La Réunion, neuf personnes, dont six membres d'une même famille, se sont ainsi enfuies lundi du centre de quatorzaine obligatoire où elles avaient été placées à leur arrivée dans l'île.

    La pression sur les hôpitaux et les Ehpad reste néanmoins très forte. Le ministre de la Santé a annoncé le lancement d'une vaste opération de dépistage dans les Ehpad, dont certains ont été décimés par la maladie. Selon le dernier bilan, au moins 2.417 décès ont été enregistrés depuis le début de l'épidémie dans les maisons de retraite médicalisées et autres établissements médico-sociaux.

    Au total, depuis le 1er mars, 8.911 personnes sont mortes en France. 6.494 d'entre elles sont décédées dans les hôpitaux dont 605 en 24 heures, nouveau pire bilan quotidien depuis le début de l'épidémie. L'amélioration notée dimanche sur ce plan n'aura donc pas duré.

    Plus d'informations ici

  • IPR

    "Un coup de main à la nation": en France des couturiers sans-papiers fabriquent des masques

    Dans la salle, les chants chrétiens émanant d'un smartphone couvrent le bruit du fer à repasser et des ciseaux. Pour "sauver des vies" du coronavirus et "renvoyer l'ascenseur" à leur centre d'hébergement parisien, des couturiers sans-papiers confectionnent des masques par centaines.

    "Je me suis demandé ce que je pouvais faire pour aider, car j'ai vu que le coronavirus tue beaucoup. Comme je suis couturier de base, j'ai pensé que j'allais faire des masques et apporter de quoi sauver des vies", explique à l'AFP Jonson, un Ivoirien de 32 ans à l'origine de l'initiative, dans un centre d'hébergement d'urgence de la Fondation Armée du Salut.

    Depuis mardi dernier, avec d'autres étrangers en situation irrégulière, le petit atelier improvisé au sous-sol produit 500 masques en tissu par jour, distribués aux bénévoles de l'association qui s'en servent lors des distributions alimentaires à destination des plus démunis. Une aubaine, en ces temps de pénurie.

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Le covid-19 a déjà tué plus de 73.000 personnes dans le monde

    Avec plus de 50.000 personnes testées positives au Covid-19 et 5.373 décès, le Royaume-Uni est devenu l'un des pays d'Europe les plus violemment touchés.

    Le Vieux continent, le plus endeuillé de la planète, espérait une confirmation de la lueur d'espoir du week-end, lorsque le nombre de décès avait baissé dans les deux pays en première ligne, l'Italie et l'Espagne.

    Mais lundi, si la tendance s'est poursuivie en Espagne, le bilan est reparti à la hausse en Italie, avec 636 décès supplémentaires en 24 heures. Et la France a aussi annoncé un nombre important de décès, 833 de plus, soit 8.911 depuis début mars.

    "Nous ne sommes pas au bout de l'ascension épidémique", a prévenu le ministre français de la Santé Olivier Véran.

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Royaume-Uni : atteint du Covid-19 Boris Johnson a été transféré en soins intensifs

    Contaminé par le nouveau coronavirus, le Premier ministre britannique Boris Johnson a été transféré lundi en soins intensifs après avoir vu son état de santé se dégrader, au moment où la pandémie empire au Royaume-Uni avec plus de 5.000 morts.

    Seul chef d'Etat ou de gouvernement d'une grande puissance à avoir été contaminé, le dirigeant sera remplacé par son chef de la diplomatie, Dominic Raab, qui s'est engagé à poursuivre la lutte contre le virus.

    Après avoir été diagnostiqué positif au Covid-19 le 27 mars, M. Johnson, 55 ans, s'était efforcé de continuer à mener la riposte à cette crise historique depuis sa quarantaine à Downing Street, donnant de ses nouvelles par des vidéos sur Twitter où il apparaissait marqué. Mais ses symptômes persistant, notamment la fièvre, il avait été hospitalisé dimanche soir, officiellement pour des examens.

    "Au cours de l'après-midi, l'état de santé du Premier ministre s'est détérioré et, sur le conseil de son équipe médicale, il a été transféré au service des soins intensifs de l'hôpital", a indiqué son porte-parole dans la soirée.

    "Le Premier ministre a demandé au ministre des Affaires étrangères Dominic Raab (...) de le remplacer là où nécessaire", a-t-il ajouté dans un communiqué. Ce dernier l'avait déjà remplacé ce lundi pour présider la réunion quotidienne consacrée au Covid-19.

    Plus d'information ici

  • IPR

    Gestion de l'épidémie de covid-19 : le référé d'Ericka Bareigts contre la préfecture et l'ARS est rejeté

    Le tribunal administratif a rejeté lundi soir un recours Ericka Bareigts, ancienne ministre des Outre-mer et députée de Saint-Denis, enjoignant  " le préfet et la directrice de l'Agence régionale de santé à prendre toutes les mesures réglementaires qu'impose l'urgence sanitaire découlant de l'épidémie de Covid-19" 

     Le référé déposé mercredi par l'ancienne ministre était aussi signé par la fédération des médecins de France de La Réunion, l'union régionale des personnels pénitentiaires, des médecins libéraux et des infirmiers.

    La juridiction administrative a rejeté le recours au motif que "les moyens mis en oeuvre dans les Outre-mer et en l’espèce à La Réunion répondent aux mêmes critères que ceux mis en place dans l'Hexagone" tant en matière de "réapprovisionnement des masques" destinés aux soignants  qu'en matière de dépistage du covid-19.

     "Le tribunal prend en considération la réalité au niveau national sans prendre en considération la spécificité locale" en l'occurrence "le retard pris à La Réunion et ce que les professionnels de santé revendiquent au quotidien c'est-à-dire un approvisionnement en masques insuffisant" a déploré lundi soir Maître Mihidoiri Ali, l'un des avocats du collectif auteur du référé

    "On a pas encore décidé de ce qu'on va faire" ajoute-t-il. L'avocat va décider probablement dans la soirée avec son collège d'un recours, ou non, devant le Conseil d'Etat.

    Plus d'information ici

  • IPR

    Neuf voyageurs confinés quittent leur hôtel

    La préfecture annonce que neuf personnes placées en centre de quatorzaine ont aujourd'hui quitté les lieux, sans y avoir été autorisées. La préfecture condamne vivement cet acte irresponsable. Des sanctions ont été prises.

    "Neuf personnes, dont une famille de six, ont qualifié " d’invivables " leurs conditions de séjour dans le centre de quatorzaine ouvert ce samedi à La Réunion dans l’arrondissement Nord. La préfecture s’inscrit absolument en faux contre ce constat et rappelle que ces personnes se sont vues attribuer des chambres d'un hôtel reconnu pour son caractère haut de gamme. Un effort particulier a même été réalisé au profit des familles nombreuses en leur attribuant des chambres communicantes, avec deux balcons, de type " suite ".

    Les repas sont livrés trois fois par jour par un service traiteur qui a adapté les paniers repas aux interdits et besoins alimentaires des personnes. A la réception de l’hôtel, des fruits, des viennoiseries, du pain, du thé et du café sont par ailleurs disponibles en cas de " petite faim " entre les repas. Chaque chambre dispose d’une télévision, d’un accès WIFI et d’un téléphone fixe."

    La suite du communiqué de la préfecture est à lire ici.



     

  • IPR

    Les attestations de déplacement sur smartphone sont disponibles

    Cliquez ici pour les télécharger

    Et voici le mode d'emploi

  • IPR

    Les attestations de déplacements sont à télécharger

    • Depuis ce lundi, les attestations de déplacement sur smartphone sont mises en place

    ATTENTION : on se déplace uniquement pour un motif impérieux

    Les attestations sont téléchargeables en cliquant ici

    Justificatif de déplacement professionnel

     

    Attestation de déplacement dérogatoire

    A noter que ces attestations sont aussi disponibles sur smartphone





     

  • IPR

    Le bilan de lundi soir

    La Réunion compte 349 cas de covid-19 avec 5 nouveaux cas annoncés ce lundi

    • Mayotte recense 164 cas en tout, dont 4 femmes enceintes

    • A Maurice 227 personnes sont contaminées. Sept personnes sont décédées depuis le début de l'épidémie

    • En France, le bilan s'alourdit avec 833 nouveaux décès annoncés dans les dernières 24 heures faisant monter le total à 8.911 morts depuis le début de l'épidémie.

    • Dans le monde on recense plus d'1,3 million de cas et près de 73.000 morts.







     

  • IPR

    Bonjour La Réunion !

    Tout le monde va bien ? Alors restez avec nous pour une nouvelle journée de suivi de la crise sanitaire, prenez soin de vous é rest zot kaz

A propos

349 cas de covid-19 à La Réunion, 22 cas autochtones

La Réunion affiche 349 cas confirmés de coronavirus sur son sol, avec 5 nouveaux cas annoncés ce lundi 6 avril. Le nombre quotidien est donc en baisse. 320 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS et Santé publique France, 239 sont des cas importés, 59 des cas secondaires et 22 sont autochtones (indirectement liés à des cas importés ou sans lien apparent).

Par ailleurs, 4 personnes sont hospitalisées en service de réanimation. A noter également que 39 personnes ayant contracté la maladie font partie du personnel soignant. 2.200 personnes sont à l'heure actuelle identifiées comme des cas contacts et sont surveillées de près.

- Localisation des cas -

Une carte de localisation des cas a été publiée sur les réseaux sociaux. L'ARS confirme son authenticité : "il s’agit d’une information issue d’une synthèse quotidienne réalisée depuis quelques jours par Santé publique France et à destination d’une liste restreinte de professionnels de santé". L'agence appelle donc à "la plus grande prudence" puisque la carte "ne reflète en aucun cas des zones d'exposition à risque".

La carte est une ancienne version puisqu'elle ne contient que 285 cas à La Réunion. On observe cependant que Saint-Denis et Saint-Paul sont des zones de concentration, que l'est est plus épargné et que le sud contient des cas plus éparses.

- Des voyageurs quittent leur hôtel en pleine quatorzaine -

Autre fait notoire, la préfecture a annoncé ce lundi 6 avril que 9 personnes dont une famille de 6, placées en centre de quatorzaine, ont quitté les lieux sans y avoir été autorisées. Des sanctions ont été prises. Le non respect de la quatorzaine stricte est normalement passible d'une amende de 135 euros.

Ces voyageurs en quatorzaine stricte dans des centres dédiés comme cela se fait depuis le 31 mars, ont qualifié "d’invivables" leurs conditions de séjour dans l'hôtel où ils étaient logés, ce qu'a formellement démenti la préfecture qu a également assuré que les passagers étaient prévenus dès le début des conditions de leur confinement.

- Référé rejeté pour Ericka Bareigts -

Le 1er avril, la députée Ericka Bareigts a entamé une action en référé devant le tribunal administratif de Saint-Denis contre la préfecture de La Réunion et l'agence régionale de santé (ARS), signé par plusieurs fédérations et unions du secteur médical. La procédure visait à "enjoindre le préfet et la directrice de l'ARS" à "prendre toutes les mesures réglementaires qu'impose l'urgence sanitaire découlant de l'épidémie de Covid-19" et à pointer du doigt le retard pris au niveau locale.

Ce lundi 6 avril, le tribunal administratif a rendu sa décision : le référé est rejeté. Les avocats ne savent pas encore s'ils vont déposer un recours devant le Conseil d'Etat.

Retrouvez nos lives précédents ici :

• notre live du 6 avril : Covid-19 : 5 nouveaux cas confirmés, 349 au total

notre live du 5 avril : Covid-19 : 10 nouveaux cas confirmés à La Réunion, 344 au total

notre live du 4 avril : Covid-19 : 13 nouveaux cas confirmés, 334 au total

notre live du 3 avril : Covid-19 : 13 nouveaux cas confirmés, 321 en tout à La Réunion

• notre live du 2 avril : Covid-19 : 27 nouveaux cas confirmés, 308 cas en tout à La Réunion

• notre live sur 1er avril : Covid-19 : 281 cas confirmés à La Réunion, un 6ème décès annoncé à Maurice

Et tous nos lives et articles depuis le début de la crise sanitaires sont ici

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !